Budget

Faire son budget: pourquoi et comment

Conseils pratiques pour équilibrer son budget

La demande d’aide financière

Foire aux questions et conseils pratiques concernant l’aide financière aux études

Coûts des études

Faire son budget : pourquoi et comment

L’idée de faire un budget peut nous paraître pour le moins peu attirante à première vue, mais en fin de compte on réalise que l’exercice apporte beaucoup de bénéfices. C’est un outil qui permet de :

• savoir où va son argent ;
• comprendre comment on dépense ;
• cibler ses priorités ;
• réaliser des projets : achats de meubles, acquisition d’une voiture, planification d’un voyage, etc. ;
• réduire son stress ;
• prévoir les imprévus ;
• éviter de trop s'endetter .

Les principes de base pour établir son budget

  1. Fixer des objectifs réalistes afin de rendre le projet motivant et accessible.
  2. Évaluer ses revenus. 
  3. Calculer ses dépenses à l’aide de ses factures que l’on aura pris soin de conserver ou encore consulter ses relevés bancaires pour ne rien oublier.
  4. Comparer les revenus et les dépenses :

    a. Un résultat positif représente une épargne, bravo !
    b. Un résultat négatif signifie un déficit. Il faut alors prendre les moyens nécessaires pour rééquilibrer le tout.

     
  5.  Faire un suivi régulier de son budget et s’assurer qu’il reflète la réalité tout en continuant à le respecter.

 Conseils pratiques pour équilibrer son budget

  • Quoi faire concernant les dépenses fixes :
    1. Logement, électricité et chauffage

      a. Si vous emménagez dans votre premier appartement, songez aux coûts reliés à l’achat de meubles et d'électroménagers, aux frais de déménagement, etc. Certains appartements peuvent être loués semi-meublés.
      b. Envisagez de trouver un colocataire, si possible qui partage la même vision que vous quant aux tâches ménagères! Partagez ainsi les coûts du logement et tout ce qui s'y rattache.
      c. Les résidences sur les campus collégiaux et universitaires sont également une option très intéressante et abordable.
      d. Réduisez votre consommation d'énergie afin de réduire vos factures d’électricité. Le site Internet du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles vous propose une foule de conseils pratiques à ce sujet.

    2. Internet, câble et téléphonie

      a. Vous utilisez essentiellement votre téléphone cellulaire? Faites annuler votre service de téléphonie résidentielle.
      b. Regroupez les services (Internet, téléphonie, télévision) et négociez pour obtenir le meilleur plan (de 5 % à 15 % de rabais en fonction du nombre de services) auprès des différents fournisseurs. Vérifiez la possibilité d'obtenir un forfait étudiant.
      c. Évitez les pénalités en payant toujours vos factures à temps, par exemple en programmant des alertes dans l’agenda de votre cellulaire.

  • Quoi faire concernant les dépenses variables :
    1. Droits de scolarité et autres frais d’inscription

      a. Planifiez le paiement de vos frais de scolarité dans les délais afin d'épargner d’éventuelles pénalités.

    2. Matériel scolaire

      a. Lorsque c'est possible, au début de chaque session, achetez du matériel scolaire usagé et vendez votre vieux matériel.
      b. Si vous choisissez d'acheter du matériel et des livres neufs, il est avantageux de vous les procurer au magasin étudiant de votre établissement.
      c. La bibliothèque se révèle une ressource très utile en vous permettant d'économiser beaucoup. Vous pourriez y emprunter ou y consulter gratuitement les livres obligatoires pour vos cours.

    3. Nourriture

      a. Mangez à la maison le plus souvent possible et apportez vos repas les midis.
      b. Soyez attentif aux rabais et consultez les circulaires, ne faites pas votre épicerie le ventre vide, évitez les dépanneurs et choisissez les supermarchés offrant les meilleurs prix. Évitez les plats prêts-à-manger, car ils sont souvent plus chers.
      c. Profitez des fins de semaine pour planifier vos menus. De plus, certains magasins offrent des rabais aux étudiants sur présentation d'une carte étudiante valide. Informez-vous auprès des marchands lorsque vous faites vos courses.

    4. Transport
      1. Prenez connaissance de tous les coûts associés à l'utilisation d'un véhicule, essayez d'être objectif en évaluant si son usage est essentiel :
        1. Frais de fonctionnement : essence, entretien, pneus, stationnement ;
        2. Frais de propriété : assurance, permis de conduire, taxes, dépréciation, remboursement de financement, immatriculation.
      2. Utilisez le Calculateur des coûts d’utilisation d’une voiture produit par le CAA .
      3. Si l'usage de la voiture est nécessaire, demandez-vous s'il est plus avantageux de la louer ou de l'acheter. Utilisez le calculateur « louer ou acheter » sur le site argent.canoe.ca.
      4. Contactez les organismes de covoiturage comme, Amigoexpress qui permet de se déplacer hors région à très bas prix.
      5. Déplacez-vous aussi souvent que possible en autobus et faites l'éloge du transport collectif.
    5. Loisirs

      a. Offrez-vous parfois quelques petits plaisirs, ce n'est pas toujours là qu'il faut couper. Se divertir fait partie de l’équilibre et aide à conserver sa motivation dans un processus d'épargne.
      b. Plusieurs activités gratuites sont offertes, il suffit d'y penser. Le site lavitrinesaguenay.com permet de connaître toute l’offre culturelle du Saguenay—Lac-Saint-Jean et propose plusieurs activités gratuites tous les jours.

    6. Vêtements

      a. Évitez de vous créer des besoins en faisant du lèche-vitrine en ligne ou dans les magasins.
      b. Attendez au lendemain avant d'acheter; la nuit porte conseil !
      c. Payez comptant le plus souvent possible. Cela évitera l'utilisation du crédit.
      d. Magasinez dans les friperies – vous serez surpris des trouvailles qu’on peut y faire - et surveillez les soldes qui vous feront économiser.

  • Quoi faire pour augmenter ses revenus :
    1. Trouvez du travail à temps partiel pendant l'année scolaire et à temps complet durant l'été.
      1. Travailler durant les études comporte beaucoup d'avantages :
        1. Contribue à l’autonomie financière ;
        2. Évite le surendettement ;
        3. Permet d'acquérir une belle expérience de travail pour l'avenir .
      2. Pour vous appuyer dans vos recherches :
        Consultez le Service de placement étudiant de votre institution qui pourrait aussi vous aider à préparer votre curriculum vitæ et à rédiger une lettre de présentation.
    2. Sur le site Web de votre établissement, consultez le répertoire des diverses bourses disponibles.
    3. Lorsque c'est possible, faites appel au programme de l'Aide financière aux études plutôt qu'aux cartes et aux marges de crédit.
    4. Informez-vous sur les crédits d'impôt applicables sur les droits de scolarité. Vous pourriez bénéficier d'un remboursement d'impôt généreux.

Note : Le contenu de cette section est inspiré de Faistonbudget.ca de l’Université Laval.


La demande d’aide financière , étape par étape
Aide financière du Ministère

  1. Aide pour faire votre demande d’aide financière
  2. Ajout de documents numériques requis à votre demande d’aide financière 
  3. Estimer l’aide financière à recevoir (simulation de calculs) 
  4. Vous informer des impacts à la suite d’un changement de situation en cours d’année (Divorce, séparation, situation familiale particulière, baisse de revenu) 
  5. Remise de votre certificat de garantie, une fois votre demande de prêts et bourses acceptée 

 


Foire aux questions et conseils pratiques concernant l’Aide financière aux études (AFE)

Question : Quelle est la différence entre les prêts et les bourses ?

Réponse 

  • Les prêts doivent être remboursés au gouvernement à la fin de vos études à temps plein. Il est à noter que, tout au long de vos études, c'est le gouvernement qui assure le paiement des intérêts liés à votre prêt.
  • Une bourse pourrait être ajoutée au prêt si vos besoins financiers excèdent le montant maximal de prêt auquel vous avez droit. Les bourses sont offertes par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Pour bénéficier d’une bourse, il faut être admissible à un prêt. Vous n’avez pas à rembourser le montant de la bourse.
  • Dès le début du mois suivant la fin de vos études, les frais d’intérêts liés à votre prêt deviennent à votre charge.
  • Après une période de six mois suivant la fin de vos études, vous commencez à rembourser le capital, et ce, en plus des intérêts. Selon votre capacité financière, différentes ententes sont offertes quant au remboursement de votre dette; vous pouvez contacter le Ministère ou la personne responsable de l’aide financière de votre établissement pour connaître les différentes options.

Question : Quand puis-je faire une demande d’aide financière ?

Réponse 

Dès que le nouveau formulaire en ligne devient disponible, vers le début du mois de mai ou durant l'année scolaire qui s'échelonne du 1er septembre au 31 août.

Question : Quelle est la date limite pour présenter une demande d'aide financière ?

Réponse 

Si vous constatez qu'il aurait été nécessaire de demander de l'aide financière, un délai de 60 jours est accordé après la fin de votre dernier mois d'études reconnues de l'année d'attribution concernée pour soumettre votre demande d'aide financière.

Quels sont les impacts sur ma demande d’aide financière si je travaille à temps partiel pendant l’année ?

Réponse 

Vous devez déclarer adéquatement vos revenus à l'AFE. Toutefois, comme votre emploi et votre revenu peuvent varier au cours de l’année, le Ministère exige, en septembre et en janvier, la Confirmation de vos ressources financières. Vous pouvez également ajuster en tout temps votre déclaration de revenus après avoir envoyé votre demande d'aide financière à l'AFE en utilisant le formulaire Déclaration de changement dans votre dossier d'aide financière en ligne. En rendant compte de votre situation financière réelle, vous éviterez ensuite d’avoir des irrégularités dans votre dossier lors des vérifications de l'AFE auprès de Revenu Québec.

Question : À partir de combien d’heures et de crédits l’étudiant est-il considéré à temps plein ?

Réponse 

  • En règle générale, au cégep, l’étudiant est considéré à temps plein à partir de 12 heures de cours par semaine ou 180 heures par session.
  • En règle générale, à l’université, l’étudiant est considéré à temps plein à partir de 12 crédits par session.

Question : De quelle façon puis-je savoir si je suis admissible à recevoir un prêt et, si oui, quel montant peut m’être accordé ?

Réponse 

La meilleure façon est de commencer par le simulateur de calcul sur le site Internet de l’Aide financière aux études.

Avertissement : Les résultats obtenus à l'aide du simulateur de calcul ne doivent pas être considérés comme officiels. Ils ne peuvent, en aucun cas, être interprétés comme un engagement de la part de l'Aide financière aux études.

Question : Lorsque ma demande est traitée, comment vérifier l'aide qui me sera accordée ?

Réponse 

En vous rendant sur le site de l'Aide financière aux études /Services en ligne / /Votre dossier/Calcul temps plein.

Question : Dans la demande d’aide financière, on demande le code de l'établissement d'enseignement, de quoi s’agit-il ?

Réponse 

Chaque établissement d’enseignement est identifié par un code. Par exemple, celui du Cégep de Jonquière est 932003. Si vous ne le connaissez pas, vous pouve faire une recherche à partir de votre demande d’aide financière.

Question : Dans la demande d’aide financière, on demande le code de programme; de quoi s’agit-il ?

Réponse 

Chaque programme d’études est identifié par un code, par exemple : Soins infirmiers - 180A0. Pour trouver celui de votre programme, consultez le site de l’établissement où vous êtes inscrit ou effectuez une recherche à partir de votre demande d’aide financière.

Question : Je n’ai pas droit à l’aide financière aux études ; existe-il d’autres moyens d’obtenir du soutien financier ?

Réponse 

  • Les institutions financières offrent aussi des modalités de financement pour les étudiants, par exemple des marges de crédit étudiantes. Consultez votre institution bancaire pour plus d’information.
  • Il est aussi possible de postuler pour l’obtention de bourses offertes par les établissements d’enseignement, les institutions publiques, les fondations ou les entreprises privées.
Vrai ou faux ? Ces bourses sont offertes seulement aux étudiants ayant les meilleurs résultats scolaires.

Réponse : Faux. Plusieurs bourses sont offertes sur la base d’autres critères que l’excellence scolaire, tels l’implication scolaire ou communautaire, le faible revenu des parents ou tout simplement le fait d'être membre d'une corporation. Alors, tentez votre chance! Il arrive aussi fréquemment qu’il n’y a pas assez de candidatures pour le nombre de bourses.


Pour d’autres questions concernant l’aide financière, consultez la section Les questions les plus fréquemment posées à l’Aide financière aux études du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. Vous pouvez également contacter le Service de l’aide financière du futur établissement d’enseignement de votre jeune.

Cégep de Jonquière
Carole Maltais
carolemaltais@cegepjonquiere.ca
418 547-2191, poste 259

Cégep de Chicoutimi
Lily Houde
lilyhoude@cegep-chicoutimi.qc.ca
418 549-9520, poste 2223

Cégep de St-Félicien
Audrey Blouin
aide_financiere@cegepstfe.ca
418 679-5412, poste 351

Collège d’Alma
Nathalie Tremblay
nathalie.tremblay@collegealma.ca
418 668-2387, poste 256

Université du Québec à Chicoutimi
Nathalie Fournier
nathalie_fournier@uqac.ca
418 545-5011, poste 2021

Coûts des études

http://wprodl.uqac.ca/calcul_cout/index.html